Les indépendants et la flexibilisation des entreprises

13 janvier 2020

Les nouvelles formes d'emploi et le travail des indépendants particulièrement ont pris place dans les discussions économiques ces dernières années. Favoriser et développer le travail en freelance, présenté comme un vecteur de flexibilité sur le marché du travail, fait partie des nombreux débats. Ces débats rejoignent en fait une tendance qui a gagné la France depuis plus de dix ans : le nombre de travailleurs non-salariés a augmenté de 25 %, soit dix fois plus vite que la population salariée.

Dans un futur proche, le secteur aura considérablement évolué et changé. Dans la première phase de changement, des platesformes digitales ont été créées par des sociétés nord-américaines, telles qu'Elance (Upwork), c'est plus de 10.000 freelances qui s'inscrivent chaque jour, GLG, etc. Sont venus, ensuite, dans la seconde phase, des pure players de ces nouveaux modèles, notamment à partir de 2014, tels que Clarity, Hourly Nerd, Guidepoint, Maven et Experdeus, en France.

Devenus populaires par leur multitude, ces acteurs ont facilité la mise en relation entre demandeurs de compétences et freelances dans des secteurs bien précis et plutôt techniques, tels que développement, technologies de l'information (IT), data, cybersécurité, etc.

Sur ce type de plateforme, chacun peut se proposer comme " expert " à partir du moment où il possède un savoir, des compétences et qu'il est prêt à les monnayer. Les clients définissent leurs besoins, parfois complexes.

Ces initiatives proposent, dans la majorité des cas, la mise en oeuvre des moyens et des critères de nouveaux systèmes basés sur l'intermédiation. A savoir une plateforme digitale, une mise en relation de ressources de type indépendant avec des clients, l'évaluation des services, une plus grande transparence et des prix moins élevés qu'à la normale, et une dématérialisation en partie ou en totalité du paiement et de l'administratif.

Pénurie de talents ?

C'est dans ce contexte que la pénurie des talents atteint un niveau record au niveau mondial depuis 12 ans et continue de s'accentuer. Les difficultés de recrutement persistent pour 45% des chefs d'entreprise interrogés (Etude Manpower) tandis qu'1 employeur sur 4 dit éprouver davantage de difficultés à recruter que l'an passé. 45% des employeurs interrogés disent ne pas réussir à trouver les profils qui leur font défaut - un chiffre record depuis 12 ans. Tous les secteurs d'activité disent rencontrer des difficultés à trouver les profils qui rassemblent les compétences techniques et comportementales requises pour occuper les postes qu'ils cherchent à pourvoir. Les difficultés de recrutement concernent 29% des chefs d'entreprise interrogés, plaçant les employeurs de l'Hexagone parmi ceux qui se disent les moins touchés par cette tendance mondiale.

Flexibilisation des entreprises

Il est nécessaire de flexibiliser le marché du travail ce qui permettraient d'augmenter la productivité des entreprises. Dans le contexte actuel de la globalisation et de la nouvelle économie, les entreprises sont amenées de plus en plus à relever le défi de la performance et de la compétitivité et ce quelque soit le type d'environnement dans lequel elles évoluent afin d'assurer leur pérennité.

Il apparait ainsi comme déterminant au vu des différentes stratégies que peuvent mettre en place les entreprises. Cependant malgré cette diversité la notion de flexibilité apparait comme nécessaire à chacun d'entre eux. En effet si, l'environnement pouvait être considéré comme stable durant la grande époque du Taylorisme, il n'en n'est plus de même maintenant. La recherche de flexibilité par les entreprises apparait donc comme obligatoire aujourd'hui pour s'adapter aux changements de son environnement, l'entreprise doit se doter d'un mode de fonctionnement suffisamment flexible pour être capable de saisir les opportunités lorsqu'elles se présentent et revoir son organisation lorsque les difficultés apparaissent.

L'entreprise doit devenir un écosystème où ce ne sont plus les statuts et les réglementations qui rassemblent mais les compétences, les expériences, les savoir-faire, les individus … L'écosystème est, à la fois, un espace d'opportunités que l'organisation peut explorer et/ou exploiter, et également, une multitude de collaboration flexible, agile et évolutive capable de tirer parti de l'intelligence collective et de l'intelligence collaborative de tous.


My Sherpa,

Future of Work

Suivez-nous

Suivez l'actualité de My Sherpa